nightsat

Les vaccins en France

Uncategorized No Comment

Vous avez sûrement entendu au moment de la rentrée que le nombre de vaccins obligatoires allait passer de 3 à 11 avec 8 vaccins obligatoires supplémentaires. Le calendrier n’a pas été changé mais dans un souci d’amélioration de la couverture vaccinale du territoire, elle est estimée à un peu plus de 90 % mais doit être de 95 % pour pouvoir être efficace. Rappelons que tout le monde a l’obligation d’être vacciné pour pouvoir accéder aux études dans les écoles et tout au long de sa scolarité (université comprise). Les conséquences légales ont aussi été renforcées. Cela a été fait aussi pour lutter contre les anti-vax se soumettent à la loi car les vaccins sont un bien pour tous. Certaines personnes ne peuvent pas être vaccinées à cause de maladies graves ou de traitement limitant leur immunité. Le meilleur exemple sont les personnes qui ont été greffées qui doivent prendre, toute leur vie, des immunosuppresseurs afin de ne pas, peut-être, mourir d’un rejet de greffe. Ces personnes sont donc plus sensibles à beaucoup de maladies qui sont extrêmement dangereuses. Les femmes enceintes aussi sont une population à risque car si elles n’ont pas pensé à renouveler leur vaccin, c’est trop tard une fois enceint et elles ne peuvent que faire confiance à leur entourage.

Quand on entend qu’une dizaine de cas mortels de rougeoles ont été recensés cette dernière année, cela parait peu. Oui mais c’est complètement évitable. Pourquoi ? Parce que des médecins et des laboratoires pharmaceutiques ont développés des solutions simples et faciles pour lutter contre ces terribles maladies. La mort n’est pas toujours la conséquence, elles peuvent provoquées des handicapes ou la stérilité. Certains pourront tomber malade et ne jamais le voir mais ce sont des cas extrêmement rares et ne peuvent pas être pris en compte comme argument suffisant pour dire que la vaccination est un mal.

Bien sûr, certains vont mal réagir, c’est extrêmement rare et c’est un risque existant et mesuré. Demandez à votre pharmacien ( le site ), prendre votre comprimé d’aspegic est aussi dangereux. Le sirop pour la toux est dangereux. Tout traitement est dangereux, dans une certaine mesure extrêmement contrôlée et les cas sont extrêmement rares. C’est la même chose que la vaccination. Les cas de réactions secondaires aux vaccins sont plus rares que le nombre de mort qu’engendre une mauvaise couverture vaccinale. Tout le monde pense au scandale du vaccin de l’hépatite B qui a favorisé le déclenchement de scléroses en plaques. Nous disons bien favorisé. C’est-à-dire que personne n’aurait jamais pu dire que ces jeunes gens auraient ou non développés cette maladie. C’est dur, mais se complaire dans la pensée que prendre un traitement est forcément bénéfique est illusoire.

Les pharmaciens vous conseillerons souvent des probiotiques lorsque vous prenez des antibiotiques. Pourquoi ? Parce que les antibiotiques sont là pour tuer les bactéries, et votre système digestif en contient un nombre et une variété incalculable, mais ce sont en majorité de bonnes bactéries. Donc, le pharmacien vous offre une solution pour limiter les effets secondaires des antibiotiques.

D’ailleurs la politique actuelle ayant pour vocation d’améliorer la couverture vaccinale à amener les pharmaciens à plus s’impliquer dans le débat. Des expériences pilotes sont aujourd’hui en cours dans certaines régions françaises dans le cas de la vaccination saisonnière de la grippe. Cette expérience a deux buts, améliorer la prise en charge des patients et améliorer la couverture vaccinale. Nous avons dit plus haut que certaines personnes ne pensaient pas ou plutôt oubliaient de se refaire vacciner. N’oubliez pas qu’après 18 ans, vous avez 20 ans devant vous avant de vous refaire vacciner. Donc, l’oubli est plus que naturel. Si les pharmaciens étaient plus impliqués, ils pourraient vérifier sur votre dossier, dans le respect du secret médical, que votre couverture vaccinale est à jour. Vous pourriez répondre que ce n’est pas grave si vous oubliez de vous revacciner à 40 ans mais c’est que vous n’avez jamais attrapé une maladie pour laquelle vous avez été vaccinée lorsque vous étiez plus jeune. Il y a notamment une recrue d’essence de la coqueluche des jeunes adultes vers 25 ans car ces derniers, soit n’ont finalement pas fait leur rappel, soit n’ont pas été revaccinés contre cette maladie, une décision du Ministère, et donc attrape cette maladie extrêmement incommodante et angoissante. Imaginez ne plus pouvoir respirer à cause d’une quinte de toux incontrôlable, c’est pire. Vous vous étouffez. Après, cela se soigne très rapidement en 3 jours d’antibiotiques mais la détresse psychologique liée à l’étouffement aurait peut-être value le coup de se faire vacciner avec un tétravalent plutôt que le trivalent.

Quand on est jeune, on peut se remettre facilement à condition d’avoir une bonne santé, mais si vous vous retrouvez confronté à plusieurs de ces maladies graves, vous allez vite voir votre vie changer.

Ainsi, il est complètement illogique de refuser la vaccination et il faut aller avec les professionnels de santé pour favoriser la couverture vaccinale. C’est comme les impôts, cela sert à tout le monde et même si vous l’utilisez peu, vous êtes bien content que ce soit là en cas de besoin.

Ainsi, les pharmaciens ont pris comme nouveau cheval de bataille de travailler en concert avec le Ministères et les différents ordres pour lutter dans le sens d’une couverture vaccinale efficace. Cela coûte moins dans le long terme que d’avoir à soigner des maladies qui pourraient même disparaître. Les gens d’une cinquantaine d’années qui disent que les vaccins sont nocifs pour des raisons peu argumentées ont oublié qu’ils ont été vaccinés contre la variole ce qui a mené à son éradication complète ! Mondiale ! On y est presque pour la polio, alors pourquoi pas la rougeole ?

Donc, une idée intéressante serait de permettre un meilleur suivi par les pharmaciens que nous voyons plus régulièrement que notre généraliste, d’avoir un dossier avec vos dernières dates de vaccination pour pouvoir vous prévenir si jamais vous devriez vous faire vacciner car personne ne le fera pour vous. Vous ne prenez plus votre carnet de santé avec vous chez le médecin ( medecin de garde ), alors pourquoi ne pas demander aux professionnels de santé qui nous sont les plus proches de jouer encore mieux leur rôle de prévention.

Recent Posts

Tweets